En quelques mots : la plateforme en ligne Laserhub

Taxis, hôtels, vidéos, biens de consommation ou communication via les réseaux sociaux, les entreprises qui gèrent des plateformes en ligne ont réussi à perfectionner leur modèle commercial et leurs produits font désormais partie du quotidien de nombreuses personnes. Malgré cette omniprésence, sait-on tous de quoi une plateforme en ligne est vraiment capable aujourd’hui ? Au-delà des hypothèses d’hier et sans faire d’amalgames ? Quelles plateformes sont pertinentes pour les acheteurs, par exemple ? Qui fait quoi et où est la place de Laserhub dans tout cela ? Nous vous proposons d’y voir plus clair… en quelques mots.

Quelle plateforme en ligne et pour quoi ?

Les premières bourses en ligne spécialisées dans la commande de pièces sur mesure ont vu le jour autour de l’an 2000. À l’instar d’eBay pour les particuliers, elles ont permis aux entreprises de se retrouver dans l’espace numérique, qu’elles soient côté acheteur ou côté fournisseur, et d’accroître la transparence d’un marché jusque-là totalement opaque. Il ne fait aucun doute que ce fut une évolution très positive. Deux problèmes majeurs ont toutefois résisté à ce progrès.

Problème no1 : le choix du fournisseur
Les acheteurs courraient toujours le risque de choisir le mauvais fournisseur.
Problème no2 : des commandes non passées
Les fournisseurs multipliaient les chances d’atteindre de nouveaux clients qui étaient cependant trop peu nombreux à convertir les offres complexes à rédiger en commandes concrètes.

1. Des producteurs créent leurs propres portails de commande

Une dizaine d’années plus tard, certains grands producteurs ont commencé à numériser leurs processus de commande et à mettre en ligne leurs propres portails de commande à l’intention de leurs clients. Comparables aux sites de réservation des compagnies aériennes, ils permettaient aux clients de configurer leurs commandes en quelques étapes et d’obtenir un prix immédiatement. Ces solutions avaient pour avantage d’éliminer, pour le fabricant, le processus très chronophage de rédaction manuelle des devis et, pour l’acheteur, de réduire les frais de processus. Dans la pratique cependant, la gamme de produits proposée par chaque producteur était limitée, de même que les techniques de production, les matériaux et les délais de livraison. L’acheteur avait donc toujours besoin de gérer un grand nombre de fournisseurs (et parfois de systèmes), d’où généralement des frais de processus qui restaient plutôt élevés.

2. Des plateformes de commande à intégration verticale

C’est autour de 2015 que sont apparues les premières plateformes à intégration verticale pour l’approvisionnement en pièces personnalisées.

On utilise l’adjectif « vertical » parce que l’accent est mis sur une catégorie de produit donnée (par exemple : les pièces métalliques sur mesure).

Et on parle d’« intégration » parce que la plateforme ne se contente pas de servir d’intermédiaire : elle se charge de toute la chaîne d’approvisionnement.

Enfin, on dit « plateforme » parce qu’elle réunit de nombreux producteurs et acheteurs alors que son exploitant ne dispose pas, lui-même, de capacités de fabrication.

Le client a ainsi accès à une gamme extrêmement vaste de produits tout en n’ayant qu’un seul partenaire commercial et en n’utilisant qu’un seul système. Il peut, par ailleurs, confier à la plateforme le travail de connaissance du marché, de sélection des fournisseurs et de gestion de la chaîne d’approvisionnement.

Parce qu’elle « orchestre » un large carnet de fournisseurs, la plateforme est en mesure (et tenue par contrat) de coordonner idéalement commande et fournisseur en tenant compte des aspects de la qualité, du prix et du délai de livraison.

Laserhub est une plateforme de commande à intégration verticale

Laserhub est la plateforme spécialisée dans les pièces métalliques fabriquées sur mesure, telles que les pièces en tôle, les pièces tournées ou les découpes tube au laser. Plus de 4000 clients font appel à elle pour s’approvisionner en pièces aux multiples formats et destinées aux secteurs d’activités les plus divers.

3. Des plateformes de commande horizontales

Les plateformes de commande horizontales permettent aux entreprises d’optimiser globalement tous leurs processus d’achat à l’échelle de toutes les catégories d’approvisionnement. L’accent est mis ici sur une gestion efficace des commandes à partir du PGI du client sans qu’il y ait de ruptures dans le système, c’est-à-dire au sein d’une solution couvrant toute la chaîne d’approvisionnement.

J’y vois le charme et l’avantage suivant : la partie opérationnelle des commandes peut se faire de manière extrêmement décentralisée, tandis que le service des achats conserve une bonne vue d’ensemble. Seul inconvénient : au bout du compte, on parle ici « seulement » de numérisation des processus individuels d’approvisionnement. La connaissance du marché, la sélection et la gestion des fournisseurs restent des facteurs de coûts pour le service achats.

4. La meilleure solution : allier plateforme à intégration verticale et plateforme horizontale

L’association d’une plateforme de commande à intégration verticale et d’une plateforme horizontale maximise l’efficacité et permet à la numérisation des processus de développer tout son potentiel. La plateforme de commande horizontale offre l’avantage de profiter d’une procédure d’achat structurée, conforme au système de gestion interne et aussi décentralisée que possible, tandis que la plateforme à intégration verticale permet d’externaliser complètement la gestion de la chaîne d’approvisionnement. Les économies réalisables sont considérables, en particulier pour les produits des groupes B et C.

L’association d’une plateforme de commande à intégration verticale et d’une plateforme horizontale maximise l’efficacité et permet à la numérisation des processus de développer tout son potentiel.
Adrian Raidt, directeur général de Laserhub

Pendant des décennies, Internet a été dominé par l’idée que la nouvelle transparence qu’il rendait possible permettrait de multiplier les transactions directes entre clients et fournisseurs en économisant les frais dus aux intermédiaires et à leur marge. Les plateformes de commande à intégration verticale reviennent aujourd’hui sur le devant de la scène pour faire le lien entre clients et fournisseurs.

Quelles sont les conséquences pour le prix des pièces lorsqu’il faut aussi financer la marge de la plateforme ?

Il est possible d’éviter toute augmentation des prix lorsque la plateforme ne se contente pas de servir d’intermédiaire, mais qu’elle crée également une réelle valeur ajoutée en numérisant le traitement des commandes et en optimisant leur affectation. J’ai ici un exemple très concret en usinage des tôles : la production des pièces implique, à l’heure actuelle, une moyenne de 40 % de chutes, c’est-à-dire de matière première perdue. Une meilleure affectation des commandes permet de diminuer radicalement ce chiffre.

Vous avez d’autres questions à propos de notre plateforme en ligne ou, plus généralement, sur les plateformes de commande ?

N’hésitez pas à nous contacter : nous nous tenons volontiers à votre disposition. Nous nous réjouissons de vos retours et de vos messages : chacun d’entre eux nous permet de nous améliorer et d’optimiser notre plateforme. Envoyez-nous vos questions à l’adresse suivante : info@laserhub.com.

Rien de mieux que du concret pour tout comprendre. Découvrez notre plateforme sans attendre :il vous suffit de créer un compte pour ensuite calculer vos prix en ligne.