Sélectionner une page
Obtenir un devis

Pliage

Calculez et commandez vos pièces pliées en ligne et quelques clics, et nous nous chargeons de vous livrer vos composants sur-mesure au meilleur prix à la date souhaitée.

Notre offre :

 

  • Une fois votre calcul terminé, vous recevez un devis en temps réel.
  • Vous pouvez commander à tout moment, y compris avec des délais de livraison courts ou pendant les vacances.
  • Vous recevez la marchandise à temps, dans le respect des délais fixés.
  • Nous prenons en charge pour vous la gestion complète des fournisseurs et sélectionnons le fabricant le mieux adapté à votre demande.
  • Vous avez le choix parmi une grande variété de matériaux.
  • Vous commandez des pièces sur-mesure jusqu’à 5980 mm de longueur et 10 mm d’épaisseur !
  • Vous profitez des prix attractifs et de coûts de traitement considérablement réduits grâce à des processus numériques automatisés et une politique zéro déchets.

 Calculez et commandez en ligne vos pièces pliées sur-mesure dès maintenant!

Aperçu des caractéristiques techniques

Largeur maximale

5 980 mm

Tolérance de pliage

DIN ISO 2768 (mK) ou DIN 6935

Formats CAO

DXF, DWG, STEP, SLDPRT, CATPART, CATDRAWING, GEO

Guide CAO >

Épaisseur de tôle maximale

10 mm

Taille de lot

à partir d’une unité

Poids maximal

300 kg

Matériaux

Acier, aluminium, acier inoxydable, cuivre

 

Aperçu de notre parc de machines

TRUMPF TruBend 5320

Longueur de pliage maximale

4000 mm

Force de pressage

320 t

Quantité

3

TRUMPF TrumaBend 3200

Longueur de pliage maximale

4500 mm

Force de pressage

320 t

Quantité

1

BYSTRONIC Xcite 80

Longueur de pliage maximale

2050 mm

Force de pressage

80 t

Quantité

1

Pliage, mode d’emploi :

 

Pour pouvoir utiliser la tôle et ses propriétés dans l’application finale prévue, elle doit être traitée et façonnée. Pour ce faire, les pièces en tôle sont découpées, ébavurées et déformées. Le processus de formage le plus couramment utilisé est le pliage.

Aide à la conception de pièces pliées

Afin de déformer plastiquement un métal de façon permanente, les différences de matériaux spécifiques, l’épaisseur de la tôle et la longueur de chanfreinage jouent un rôle important. Sur la base de ces données, il est alors possible de déterminer au mieux les rayons de courbure et la force de pression.

Procédé : le bordage

Une presse plieuse (machine de pliage ou banc de pliage) est utilisée pour la production de pièces pliées. Elle dispose d’un outil supérieur et inférieur. L’outil supérieur (le poussoir) est enfoncé dans l’outil inférieur (la matrice).

La tôle est positionnée entre les deux outils. Le poinçon est abaissé avec une force de pression définie et enfonce la tôle dans la matrice. La matrice agit avec la même force de pression, mais dans la direction opposée. La tôle est ainsi pliée pour prendre la forme désirée.

Le poinçon et la matrice sont remplacés en fonction du rayon de courbure spécifique.

Marque de pliage

Lors de l’usinage des pièces pliées, le poinçon de flexion peut provoquer des marques de pliage sur la surface de la pièce. De plus, il y a un risque de petites égratignures, rainures ou fissures provoquées par le poussoir et la matrice lors du pliage de la tôle. Un film de pliage peut empêcher ces petits défauts. Il est donc recommandé d’appliquer un film de pliage, en particulier pour les pièces dont l’aspect visuel est important.

Remarque relative à la commande de pièces pliées en ligne sur LASERHUB :

Veuillez noter que nous ne pouvons produire que des offres provisoires pour les pièces pliées ou cintrées, elles ne sont validées que lorsque le fabricant a vérifié la disponibilité de l’outil (voir CGV).

Le sens de laminage lors du pliage de tôle

 

Lors de la production de pièces pliées en tôle, des brames (gros blocs de matériau brut) sont moulées à partir de différents métaux, comme le cuivre, l’acier, l’acier inoxydable ou l’aluminium. Ces brames sont ensuite usinées par laminage pour former des tôles. Pour ce faire, le métal est étiré, ce qui provoque une structure fibreuse du matériau.

L’orientation des fibres dépend toujours du sens de laminage. Le matériau étant moins solide dans le sens opposé à celui du laminage et de la formation de fibres, il risque de se briser. Par conséquent, le sens de laminage est un facteur important à prendre en compte pour la qualité des pièces pliées.

Si la tôle est ensuite pliée longitudinalement dans le sens de laminage, le plus petit rayon de courbure possible doit être respectivement plus grand. Lors d’un pliage en travers du sens de laminage, le rayon minimal est plus petit.

 

Calculez et commandez en ligne vos pièces pliées sur-mesure dès maintenant!

Limite d’élasticité lors du pliage de la tôle

Lors du pliage de la tôle, la force de pression appliquée doit être déterminée en fonction du matériau. Chaque matériau présente des propriétés physiques différentes et élastiquement déformable jusqu’à un certain point.

Si la limite de déformabilité élastique n’est pas atteinte lors de la fabrication de pièces pliées, le matériau revient à son état initial. Ce n’est que lorsque la limite d’élasticité spécifique au matériau est dépassée que la structure cristalline du matériau est irrémédiablement modifiée.

Pliage de tôle : la fibre neutre

Lors du ceintrage, les surfaces externes de la tôle sont étirées en section, tandis que les surfaces internes sont comprimées.

Au niveau de la surface centrale de l’épaisseur de la tôle, il reste ce qu’on appelle la « fibre neutre ». Lors du pliage de la tôle, la fibre neutre conserve sa longueur initiale, qui correspond à celle avant pliage.

Rayon de courbure minimal lors du pliage

 

Si la tôle est pliée, un petit rayon de courbure ne peut pas être choisi de façon arbitraire. Il existe un rayon de courbure minimal à atteindre en fonction du métal et de l’épaisseur de la tôle. Le rayon de courbure minimal indique le rayon le plus petit possible avec lequel la pièce pliée peut être fabriquée sans dommage matériel.

Le rayon de courbure minimal est toujours mesuré sur la face interne de la tôle pliée. Si cette valeur n’est pas atteinte, des fissures peuvent se produire dans le matériau. En outre, il y a un risque d’écrasement et de modification de la section dans la zone de pliage.

Si l’épaisseur de la tôle augmente, le rayon de courbure minimal augmente également et varie d’un matériau à l’autre. Pour calculer le rayon de courbure minimal de vos pièces pliées, il vous suffit de multiplier l’épaisseur de la tôle par les facteurs de conversion suivants :

  • 1 – 3 pour l’acier,
  • 0,8 – 1,2 pour l’acier inoxydable
  • 0,9 – 3 pour l’aluminium

Vous trouverez des instructions détaillées sur la conception des pièces en tôle pliées dans le guide CAO.

Rayon de surpliage sur des pièces pliées

Pendant le pliage, la tôle peut facilement reprendre sa forme initiale. Cela peut être contrebalancé en sélectionnant un poinçon légèrement plus petit et un léger surpliage. Le facteur de retour élastique dépend du matériau de la tôle, du rayon de courbure et de l’épaisseur de la tôle.

Il en va de même pour l’angle de surpliage qui indique le degré de surpliage de la tôle. En pratique, ces réglages précis sont généralement définis automatiquement par la machine de pliage ou le banc de pliage.

Vous avez des questions ?